Tour d’Aragon, 2e étape

Huesca - Saragosse 194 km
Interpro-Stradalli Cycling fait le job

La seconde étape de ce Tour d’Aragon était annoncée compliquée tant pour sa longueur que pour la météo prévue. Car le vent aragonais eut encore son mot à dire tout au long du tracé sinueux entre Huesca et Saragosse (194 km).

L’équipe Interpro-Stradalli Cycle est restée bien groupée tout au long de la journée, accomplissant un gros travail collectif pour rester aux avants-postes, répondant parfaitement bien aux accélérations d’un peloton compact et très nerveux dans les quinze derniers kilomètres.

La satisfaction reste donc de mise au sein de l’équipe américano-japonaise, le japonais Mizuno étant revenu sans difficulté dans le peloton du côté de Gurrea de Gallego après avoir crevé, les coureurs étant ensuite présents dans le sprint final, trois d’entre eux restant sous la minute au classement général provisoire. 

Seule ombre au tableau, la chute de Tesfom Okubamariam à l’approche de Saragosse, le coureur érythréen finissant néanmoins l’étape du jour avec de belles écorchures sur le corps : « Tesfom est l’une de nos meilleures options pour l’étape finale mais il a lourdement chuté à dix kilomètres de Saragosse et nous allons voir maintenant comment il va récupérer d’ici demain » confirme lui aussi Damien Garcia, team manager, mais néanmoins serein sur l’état de forme de son coureur africain.

Au sein de la direction sportive d’Interpro-Stradalli Cycling, la détermination est toujours de mise, surtout à la veille d’affronter le juge de paix que sera l’Alto de Ampriu (1 950 m) : « Notre objectif reste le même, martèle Damien Garcia. Travailler dur demain pour placer un coureur dans le Top 10 du classement général final... »

Le ton est donné...

William Donnarel
Saragosse, 12 mai 2018

Comentarios