En direct de Huesca pour la seconde étape du Tour d’Aragon

Florian Hudry
Hier, journée moyenne pour l’équipe Interpro-Stradalli avec deux coureurs ayant chuté durant la course mais heureusement plus de peur que de mal pour les garçons de Damien Garcia.

« On a sauvé la journée malgré les chutes et les crevaisons, déclare Damien Garcia, le team manager de la formation américano-japonaise. On attend maintenant l’étape 2 avec impatience pour être dans toutes les attaques entre Huesca et Saragosse. »

Une pointe de déception est sentie chez Daniel Whitehouse : « Je suis déçu de l’étape d’aujours’hui parce que nous avions un plan pour Alexey [Vermeulen] et moi. Mais la course est encore longue donc il y a encore de bonnes choses à faire. »

A peine arrivé, le japonais Kyohei Mizuno ne perd pas le sourire malgré l’effort ultime de la montée vers Alto de Castillo : «  Cela roulait vite, très vite mais je suis resté attentif. J’avais de bonnes sensations mais la course était rapide et je n’ai pas pu prendre la bonne échappée. Du coup, nous sommes restés ensemble dans le peloton. On verra demain mais on donnera le meilleur de nous...

Daniel Whitehouse
Le français Florian Hudry, ayant chuté, reste confiant ainsi qu’il le reconnait : « L’étape est partie très vite et on a essayé de faire l’échappée sans prendre la bonne. A 40 km de l’arrivée alors que cela frottait fort dans le peloton, il y a eu une chute dans laquelle j’ai été pris. J’ai fait un « soleil » mais je m’en sors avec des égratignures. Rien de bien méchant. Il y a eu une nouvelle chute à 2km de l’arrivéequi nous a gêné dans notre mise en place finale. Mais bon, le moral reste excellent, finit le Savoyard dans un grand sourire malgré une épaule et un genou endoloris.

Toute l’équipe Interpro-Stradalli rentre avec le peloton sur la ligne d’arrivée d’Alto del Castillo à Caspe, au terme des 180 km de course.

Venu spécialement de Floride pour vivre la course avec les garçons de Damien Garcia et Santi Barranco, Tom Steinbacher, propriétaire de Stradalli Cycle, équimétier et principal sponsor de l’équipe, a le mot de la fin : « Je suis très heureux qu’aucun coureur n’ait été blessé dans els chutes et que les garçons soient rentrés dans les temps. J’espère que demain nous prendrons la bonne échappée et que les sensations seront encore meilleures. Je sens les « boys » très motivés pour faire « un truc » demain...

Vivement demain alors!

Texte et images: William Donnarel

Comentarios